20160509_141447

Il y a un peu plus d'un an, je vous avais déjà parlé de Virginie Grimaldi, à l'occasion de la sortie de son premier roman "le premier jour du reste de ma vie"  

J'avais tellement aimé ce roman que j'attendais impatiemment la sortie du second ! Et les critiques que j'en avais lues m'avaient vraiment donné l'eau à la bouche. Un livre dans lequel on rit, on pleure et rempli de bons sentiments.... C'était EXACTEMENT ce dont j'avais besoin. 

C'est donc armée de mouchoirs, de délicieuses tartelettes au chocolat (réalisées par ma fille) et un bon thé que j'ai entamé la lecture de "Tu comprendras quand tu seras plus grande"

20160509_151856

 2 jours plus tard, le livre était terminé, avec cette même sensation que lors du premier : "Quoi? déjà fini? MAis NOONNNNN ! C'est pas possible"

Ce que j'ai aimé dans ce livre : Tout d'abord, la couverture !  Oui, cela peut paraitre étrange mais pour moi, une belle couverture, c'est important ... ça donne envie de prendre le livre, et de découvrir ce qu'il y a dedans. Ici, je trouve la couverture particulièrement attrayante : de belles couleurs, la mer, une personne allongée sur un banc... C'est une image vraiment apaisante.

Ensuite, j'ai lu la 4ème de couverture et j'ai immédiatement eu envie de savoir qui se cachait vraiment derrière cette Julia.

J'ai retrouvé le style fluide et très agréable de Virginie et j'ai dévoré les pages les unes après les autres, en ne posant le livre qu'à regret, pour aller manger ou dormir. Très vite, je me suis attachée aux différents personnages et plus particulièrement à Julia. J'ai aimé sa fragilité et à la fois sa formidable envie de se dépasser pour ne pas sombrer, malgré les épreuves. J'ai aussi aimé voir son évolution et sa manière d'appréhender ces "petits vieux" de la maison de retraite des Tamaris. Quand elle arrive aux Tamaris, pour exercer en tant que psychologue, elle se demande carrément ce qu'elle fait là. Au fil des pages, on la sent évoluer. Son regard sur ces papis et mamies devient plus en plus tendre et elle ressent l'envie de les aider, d'être un peu plus que la psychologue de service. Et comment cela pourrait il en être autrement? Louise, Gustave, Elizabeth nous font rire, sourire et pleurer, et même si on est parfois irrité par le côté grincheux du vieux Léon, on finit aussi par s'y attacher. 

J'avais bien fait de prévoir les mouchoirs car je suis passée du rire aux larmes plus d'une fois. C'est surtout une très belle leçon de courage, de vie, d'optimisme, et de positive attitude ! Une ode à la vie ! Tout ce que j'aime, quoi !  Pour résumer, ce livre, c'est comme un gros bisou magique et un gros pansement sur un bobo. Tu le lis, et hop, tu as moins mal ! C'est magique, et c'est l'effet Virginie, qui signe donc là un superbe roman, que je vous conseille vivement de lire. Ca pourrait même être un très bon cadeau pour la fête des mamans ! Pensez-y ! 

Et si vous n'avez pas encore lu "le premier jour du reste de ma vie", n'hsitez pas non plus. Le format poche vient de sortir :-) 

 

20160509_141509