Et oui, c'est l'heure du bilan. Cela fait pratiquement 1 an que nous avons quitté la Martinique pour nous installer à Nantes. C'était le 10 juillet 2014.

           Avant, c'était ça                                                  Maintenant, c'est ça !    

20140709_093502 20150628_121250

 

Souvent, on nous demande comment se passe l'adaptation à Nantes.

Je ne vous cacherai pas que le retour en métropole a été dur ! Très dur même !  Même si nous avons eu la chance de "tomber" dans une ville très agréable et dans une belle région,  le fait de quitter la Martinique a été un vrai déchirement .

Il a fallu quitter cette île que nous aimons tant ; quitter aussi nos amis, nos repères, nos loisirs, notre maison... Terminés la plongée, les balades en bateau, les week-end à la plage, tout au long de l'année, les barbecues entre copains ... On a du renoncer à tout cela, pour retrouver une vie métropolitaine.

Nous appréhendions énormément l'hiver. En effet, après 5 ans passé sous une chaleur tropicale, il est difficile d'envisager le froid et l'hiver. Il a , dans un premier temps, fallu nous rééquiper complètement (Lilian avait 8 ans quand nous avons quitté la Métropole pour la Martinique, et Morgane 11 ans 1/2)  Les enfants n'avaient plus une seule affaire d'hiver. Quant à Francis et moi, il ne restait pas grand chose....Nous avons donc dû nous rééquiper complètement : manteaux, pulls, vestes, chaussures fermées, bottes, chaussettes, bonnets, écharpes. Vous connaissez mon (dé)goût pour le shopping... Ca a donc été une sacrée corvée !!!!  Avouez qu'il est plus agréable d'acheter des maillots de bain et des petites robes estivales, non?

L'été dernier n'a pas été particulièrement chaud sur Nantes, ce qui n'a rien arrangé à notre moral. La Martinique était toujours très présente dans nos esprits et la météo ne nous a pas aidé à nous sentir bien....

Heureusement, les mois de septembre et octobre ont été particulièrement agréables. Un vrai été indien !  Nous avons donc pu profiter de quelques belles journées et de jolis week-end ensoleillés.

Petit à petit, nous avons pris nos marques. Les enfants se sont fait des copains/copines dans leur nouveau lycée. Ils ont appris à connaitre la ville, à se déplacer librement dans Nantes; Une vie de centre-ville, c'était tout nouveau pour eux pour nous.  

Pour Morgane, les premiers mois ont été un peu compliqués.  Quitter tous ses copains/copines, ça n'a pas été facile. Elle a eu du mal au départ. Même au centre équestre, elle a mis un peu de temps à avoir ses repères. Mais aujourd'hui, les choses se sont nettement améliorées. Elle n'oublie pas la Martinique, ni les amis de là-bas, mais lors de notre retour en Martinique, pour les vacances de février, elle a réalisé que sa vie Nantaise n'était pas si mal que cela. Et puis, elle a un petit copain Nantais, alors, ça aide ! :-D

Pour Lilian, l'adaptation a été pratiquement immédiate. On lui a rapidement acheté une trotinette et depuis, il déambule dans les rues de Nantes, avec sa trotinette. Il adore aller à la Fnac, à la médiathèque, se balader.  Il a tout de suite apprécié son lycée et s'est fait des copains. Quand on lui parle de la Martinique, il ne semble pas du tout regretter cette époque ! Il a même dit que si on repartait vivre là-bas, lui, souhaitait rester à Nantes ! Clair et net ! C'est un vrai citadin, qui apprécie la proximité des commerces, du cinéma etc.... 

Pour Francis, côté professionnel, tout va bien. Ses nouvelles fonctions l'intéressent beaucoup et il fait un métier qu'il apprécie. Malgré cela, il regrette, lui aussi la Martinique et la vie que nous avions là-bas. Heureusement, il s'est inscrit dans une salle de sport à côté de la maison, et le soir, en rentrant du travail, il va un peu se défouler à la salle. 

Pour moi, c'est plus compliqué ....Professionnellement parlant, j'ai été très déçue que mon activité ne soit pas aussi "florissante" qu'en Martinique. Nantes est une ville très "étudiante" et de nombreux étudiants proposent des cours de soutien scolaire à domicile. Ils "cassent" un peu le marché avec des tarifs défiant toute concurrence, et je ne peux m'aligner sur ces tarifs... Je me contente donc d'un ou deux élèves. C'est peu et j'aimerais bien arriver à relancer cette activité.   Parfois, les journées sont un peu longues. Et je dois bien avouer que tout au long de l'année, mon moral a fait le yo-yo....et j'ai versé quelques larmes.... Et même si j'ai essayé de rester positive et de ne pas trop me plaindre, il y a vraiment eu des moments où je me demandais : "mais qu'est-ce que je fais là?" .

De plus, j'ai réalisé que quand on quitte la France, (ou la métropole) pendant plusieurs années, lorsqu'on revient, on se sent assez déconnectés... J'ai trouvé que la vie en métropole avait changé, les gens avaient changé... J'ai trouvé les gens plus agressifs, moins tolérents, souvent agacés, très souvent râleurs, aigris, dépités.... et j'ai eu beaucoup de mal à faire face à ce "manque d'ouverture d'esprit de certains". je pense que le climat économique n'est pas étranger à cet état de fait, mais il n'empèche que j'ai été souvent choquée par des propos haineux et intolérents...

De plus, j'ai réalisé que après 5 ans d'absence, certains "amis" ont décroché...et ne racrocheront probablement pas.... C'est difficile de vivre à 7000 km de la France et de maintenir des liens d'Amitié forts et durables.... Comme dit le proverbe "loin des yeux, loin du coeur" !  J'en ai malheureusement fait les frais.... Et il faut que je me fasse à cette triste réalité ! J'ai essayé de reprendre contact avec certain(e)s ancien(ne)s ami(e)s mais.... j'ai réalisé que ça ne serait pas si simple de maintenir le contact ! ils ont changé ! Mais MOI AUSSI ! Quand on vit loin de la France, on change, on évolue, on vit des choses tellement fortes et tellement différentes, que quand on revient, on n'est plus les mêmes... Alors voilà ! Partir en expat, c'est super, c'est génialissime, mais il faut savoir que le retour peut être très douloureux... C'est ainsi que je l'ai vécu !

Pour palier à tous ces désagréments (sentiment d'être seul, climat, manque de travail, manque de la Martinique etc...), nous avons du nous adapter ! 

Du coup, nous avons décidé de visiter la région et de profiter de toutes les sorties sur Nantes et les environs. Cela a rempli nos week-end et cela nous a aidés à passer le temps. Voici un petit récapitulatif de ce que l'on a fait tout au long de cette année

 

Ce que l'on a fait de nos week-end pendant toute cette année: (cliquez sur les liens, si vous souhaitez lire ou relire le billet)

- la côte de granite rose   et côte d'Armor

- la Rochelle, son aquarium, l'Hermione

- Caen et les plages du débarquement

- Les Sables d'Olonne   en encore là

- Le Croisic et son joli aquarium

- Pornic, ce charmant petit port   et encore Pornic

- Chateaubriant et son château

- Rennes, son joli centre ville

- Vannes

- La pointe du Raz

- Carnacet Quiberon

- Concarneau

- Locronan

- Préfailles et la pointe St Gildas

- Bénodet

- Noirmoutier

- Vertou et sa chaussée des moines

- le théatre Graslin

- Le Puy du Fou  ICI,  ou ICI ou ICI ou LA  ou LA

- 2 week-end à Paris/Rueil-Malmaison  et St Germain en Laye

- et nous avons visité Nantes, bien sûr : 

N'oublions pas les visites que nous avons eues : la famille L. la famille P. , la famille C. , la famille A.  etc....

Et un grand merci aux personnes, sur Nantes, qui m'ont gentiment accueillie et grâce auxquelles, j'ai pu partager de très bons moments.  Je pense notamment à Mégane, à Caroline et à Pascale ! Merci les filles ! Merci Mégane de m'avoir entrainée dans la belle aventure "d'Idée d'évasion" et d'être toujours aussi sympa avec moi. Merci à toutes les trois d'avoir été là, de m'avoir écoutée parler sans cesse de la Martinique, sans montrer de signe d'agacement ;-) et merci de partager avec moi de bons moments qui me permettent d'oublier quelques instants combien la Martinique me manque. 

Voilà, ce bilan est terminé. En une phrase, je pourrais le résumer ainsi : Une longue année loin de la Martinique, pas toujours facile, mais une année qui nous a permis de faire de bien jolies découvertes, de belles rencontres et de revoir famille et amis. 

RV l'an prochain, pour le bilan de nos 2 ans sur Nantes :-D