10330314_366639940182608_5512824116735112438_n

 

Ce qui s'est passé aujourd'hui est absolument abominable, incompréhensible, inexcusable, intolérable.

Ce soir, j'ai mal au ventre, j'ai mal au coeur, j'ai mal à l'âme,  j'ai mal ...tout simplement

Mais quelque part, quand je vois toutes les manifestations de soutien, toute cette mobilisation partout, dans la rue, sur les réseaux sociaux , à la radio, à la télé, partout, je me dis qu'il y a une petite lueur d'espoir pour que les gens s'unissent ENFIN 

En ces périodes difficiles, il faut se serrer les coudes, se serrer les uns contre les autres et lutter pour préserver notre droit à la liberté d'expression.  

On n'assassine pas des hommes comme ça

On n'assassine pas la liberté d'expression

On n'assassine pas la démocratie

On n'assassine pas 

Ce soir, j'aurai du mal à m'endormir. Je penserai fortement aux familles endeuillées par cette tragédie.

Je leur souhaite beaucoup de courage et de force pour endurer cette épreuve.

Je penserai aussi aux victimes...

Le monde est malade.... Je ne sais pas où il va, mais je n'aime pas ça...

10386262_10153024967676600_5401768374917049639_n

10406702_10152954212842171_1865083024770383679_n

B6wF6HfIUAAvIPz

 

Je terminerai ce billet, avec ce magnifique poème de Paul Eluard "Liberté", pour ne pas oublier que c'est ça l'important

Liberté

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom

Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom

Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l’écho de mon enfance
J’écris ton nom

 

Sur tous mes chiffons d’azur
Sur l’étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J’écris ton nom

Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom

Sur chaque bouffée d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J’écris ton nom

Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie épaisse et fade
J’écris ton nom

Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J’écris ton nom

Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J’écris ton nom

Sur la lampe qui s’allume
Sur la lampe qui s’éteint
Sur mes maisons réunies
J’écris ton nom

Sur le fruit coupé en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J’écris ton nom

Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ses oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J’écris ton nom

Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J’écris ton nom

Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’écris ton nom

Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attentives
Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom

Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom

Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté.