20141017_152552

 

La visite de ce musée s'effectue en deux partie : une partie en "intérieur", dont je vais vous parler aujourd'hui, et une partie "extérieure", que vous découvrirez ultérieurement. Lors de cette visite, j'ai beaucoup appris sur l'Islande et les Islandais. Je n'ai pas l'intention de vous faire ici un cours d'histoire mais j'aimerais partager avec vous certaines découvertes intéressantes et qui m'ont particulièrment marquée, sur ce pays, sur cette terre de glace.  J'en profite pour remercier la guide, une Islandaise qui s'est exprimée dans un français quasi parfait et qui a su transmettre la passion de son pays à travers ses commentaires. Ce fut donc une visite enrichissante mais aussi émouvante !

Tout d'abord, ce musée n'existerait pas sans un homme extraordinaire, un passionné, un collectionneur..... cet homme, c'est  Þórður Tómasson  (vous retenez, hein ! A la fin...interro surprise et test de connaissance sur l'Islande ...lol) Ce monsieur (vous m'excusez, mais comme pour tous les mots et noms Islandais, j'ai un peu du mal !!!!)  a commencé à rassembler, en 1945, des objets du quotidien des Islandais. Cette petite collection, qui n'occupait que le sous-sol de l'école de Skoga, a beaucoup grossi et il a fallu penser à agrandir le musée, en 1956.

Aujourd'hui, ce musée rassemble plus de 12 000 objets, témoins de ce que fut la vie et le quotidien des Islandais entre la période du peuplement de l'île et l'époque moderne.

Les Islandais étaient principalement fermiers ou pêcheurs. On retrouve donc divers objets en relation avec ces métiers

20141017_151427

Quand les Vikings sont arrivés en Islande, il n'y avait pas d'arbres sur l'île !  En effet, les nombreuses et successives éruptions volcaniques avaient tué tous les arbres. Les scientifiques ont récemment trouvé des fossiles de séquoïas, dans la lave.....on sait donc que l'Islande a connu des forêts. Mais quand les pauvres vikings ont débarqué, ils n'ont pas trouvé d'arbres.... Il fut donc difficile pour eux de se chauffer et de construire des maisons. Heureusement, ils ont découvert la tourbe, qui leur a permis de construire des habitats et de se chauffer.  Et puis, avec le temps, ils ont fait venir du bois du continent (mais c'était cher) alors ils ont récupéré tout le "bois flotté" qu'ils trouvaient! Beaucoup d'objets de ce musée sont en bois flotté, en bois rejetté par la mer (parfois venant de bateaux échoués) 

20141017_151813

Des selles (je vous reparlerai ultérieurement des chevaux Islandais)

20141017_152048

DSCN2444

Tenue traditionnelle

20141017_152139

"file la laine, file les jours....."  (petit clin d'oeil à une chanson qui me tient à coeur)

20141017_152640

Les lutins de Noël (vous en saurez davantage dans quelques semaines si vous suivez le blog "Idée d'évasion")

20141017_153237

 

La  bibliothèque, sur la photo suivante, montre l'importance de la lecture et de l'écriture en Islande. En effet, on parle de véritable mystère Islandais. Jugez plutôt à l'aide de ces quelques chiffres : 

L'Islande est peuplée de  320 000 habitants (un peu moins que la ville de Nice, et moins que la totalité de la Martinique) et 2/3 de ces habitants vivent à Reykjavik, la capitale. En 2010, 70% des habitants de la capitale ont emprunté au moins 1 livre à la bibliothèque municipale. 

L'Islande est aussi le pays qui compte le plus grand nombre de livres publiés par tête, dans le monde : 5 pour 1000 habitants. Une "blague" dit que si un Islandais n'a pas écrit de livre à la fin de sa vie, il a raté sa vie !

Un proverbe local dit aussi que la moitié des Islandais lit les livres que l’autre moitié écrit. L’Unesco ne s’y est pas trompée : en août, l’organisation a désigné Reykjavik «Ville de littérature» 

Dans ce pays, il existe un véritable bouillonnement culturel : dans la capitale (170 000 habitants) on trouve un orchestre symphonique, un opéra, de grands musées, un théatre national, un théatre municipal, des galeries d'art un peu partout et des designers un peu fous-fous !!! Les Islandais sont tous très tournés vers la culture!

 

DSCN2443

Voilà pour la partie  folklorique du musée de Skogar.

J'espère que ça vous a intéressé et que vous reviendrez découvrir la suite de la visite de ce musée très vite