Cela fait 1 an et 4 mois que nous plongeons. Régulièrement, notre club de plongée propose des plongées de nuit. Jusqu'à présent, cela m'intriguait, mais l'appréhension était plus grande que la curiosité. Avec le temps, j'ai eu de plus en plus envie de découvrir de nouvelles sensations en plongée, et donc, de découvrir la plongée de nuit.

Vendredi soir dernier, l'opportunité s'est enfin présentée.

plongée de nuit

RV au club de plongée à 18h. Il ne fait pas encore nuit. Je commence déjà à stresser, bien que je sois très impatiente de faire cette nouvelle expérience. Petite boule dans le ventre, qui devient de plus en plus grosse. La nuit, je trouve que la mer devient angoissante....

Nous nous préparons(combis etc...) et nous montons dans le bateau. Au bout d'une quinzaine de minutes, nous arrivons sur le site de plongée. Bon, c'est un site que nous connaissons bien, de jour. C'est déjà un peu rassurant. Mais de nuit....c'est quand même autre chose. Les repères ne sont plus les mêmes. Et le risque de se perdre est plus grand !!!

Nous sommes 9 à plonger + les deux moniteurs, Jé et Polo. Sur les 9 plongeurs présents, nous sommes 7 à n'avoir JAMAIS plongé de nuit. Nous sommes donc extrêmement attentifs pendant le briefing. Certains affichent un détachement   et une décontraction suspects, d'autres rigolent nerveusement et sortent des blagues vaseuses, d'autres se murent dans le silence. Moi, j'essaie de ne pas trop montrer que l'angoisse monte. Je me concentre sur ce que dit Polo.

Celui-ci commence ainsi le briefing  (attention, roulement de tambour, la phrase qui suit est....mémorable...lol) :

"Une plongée de nuit, c'est exactement comme une plongée de jour, sauf qu'il fait nuit!"

Ha ha ha  !!!! hihihi !!! hohoho!!!  Ah ça, c'est fort !!! Mais ça a l'avantage de détendre tout le monde et de bien nous faire rire. Bravo Polo !

Donc, après quelques petites explications de bases, et somme toute, très "logiques" (rester très proche les uns des autres, ne pas envoyer le faisceau lumineux de notre torche dans la figure du voisin, sous peine de l'éblouir, ne pas éclairer directement les poissons, afin de ne pas les réveiller, ou les effrayer etc...), nous sommes fin prêts à nous immerger.

On nous distribue une lampe chacun. On reçoit pour consigne de ne pas allumer la lampe pour le moment. On ne devra l'allumer, que lorsque le moniteur nous l'indiquera, une fois que la descente sera amorcée.

Le soleil s'est couché, la nuit n'est pas encore complètement noire, mais la luminosité baisse très rapidement.

Nous nous jetons à l'eau. Je me rapproche de Francis. Pour être honnête, je ne suis pas rassurée du tout. Et c'est peu de le dire. On se regroupe tous à l'avant du bateau et on attend que tout le monde soit prêt. Je mets mon masque et mets la tête dans l'eau afin d'"évaluer" la situation.... Ce n'est pas le "grand bleu" mais le "grand noir".... Brrrrrr... Un frisson me parcourt... Ma respiration s'accélère. Je sens l'angoisse monter de plus en plus.... Cette eau toute noire n'a rien d'engageant!

J'y vais? J'y vais pas?

Ben, j'y vais.... Je suis venue pour ça ! Ce serait dommage de craquer "si près du but".  Je souffle un bon coup et tente de réguler ma respiration.

3...2...1.... Go, on commence à descendre.

Je m'accroche au mouillage du bateau, et je commence à dégonffler mon gilet pour descendre. Au bout de quelques secondes, on peut allumer nos lampes. Je suis déjà un peu rassurée car je me rends vite compte que je vois assez facilement Francis, à côté de moi, et le moniteur juste devant. Un petit signe "tout va bien", et on continue notre descente, jusqu'à 20 mètres.

Très vite, je suis captivée par les nouvelles sensations que je ressens. 

Tout d'abord, le premier sens affecté par la plongée de nuit, c'est bien sûr, la vue. La vision est restreinte au champ de la lampe. Tout autour, c'est le noir !

L'ouïe aussi est un peu affectée. Les bruits semblent amplifiés. Comme on voit moins, on entend plus... C'est étrange....

Je découvre une faune et une flore assez différente de celle que l'on peut observer en plein jour.  Alors que certains se camoufflent et s'endorment, d'autres en profitent pour sortir, pour chasser etc...Par exemple, les oursins "sortent" de leurs trous, et se retrouvent perchés sur les rochers.(attention à ne pas nager trop au fond de l'eau sous peine de froler un oursin...et ...qui s'y frotte, s'y pique !!!!) On voit bien leurs "aiguilles". Parfois, ils regroupent leurs aiguilles et , ça fait comme une sorte d'étoile de mer. C'est assez impressionnant.

On voit aussi des murènes, qui sortent chasser , mais qui n'aiment pas du tout le faisceau de notre lampe et qui se cachent vite dès qu'on s'en approche.

Les langoustes sortent également de leur trou... On en a vu par dizaine.... Impressionnant !

Au bout d'environ 40 minutes, nous remontons. Nous faisons notre pallier de sécurité (on reste 3 minutes entre 4 et 6 mètres de profondeur pour éviter tout accident de désaturation) Là, notre moniteur nous demande d'éteindre nos lampes. Nous nous trouvons donc plongés dans une nuit noire totale. Pas pour longtemps.  En effet, en bougeant nos mains, on voit  un spectacle absolument incroyable : des petites tâches de lumière tout autour de nous : du plancton luminescent.... Le spectacle est magnifique et MA-GI-QUE !

Explication :

La bioluminescence est la production et l'émission de lumière par un organisme vivant résultant d'une réaction chimique au cours de laquelle l'énergie chimique est convertie en énergie lumineuse. Le mot a pour origine le terme grec bios signifiant vie et le terme latin lumen, lumière. En remuant l'eau, cela crée un courant, et par réaction, le plancton s'allume...Quelle expérience !!!!

Après cela, notre plongée de nuit s'achève. Nous remontons sur le bateau. Le ciel est plein d'étoiles. Là encore, le spectacle est magique !  Une fois arrivés au club, nous prenons le traditionnel petit planteur, et nous décidons d'aller au resto, tous ensemble. (les enfants sont à la maison, tranquilles, et tout va bien...ils nous donnent la "permission" de minuit....mdr....hihihihi)

La soirée se termine donc très bien, entre plongeurs, dans une super ambiance, dans un resto très chouette...;Et ce bon repas, nous l'avons bien mérité, après cette belle plongée, n'est-ce-pas?

Cette nouvelle expérience nous a beaucoup plu, et j'ai déjà hâte de refaire une plongée de nuit !!!!

En attendant, prochaine étape : dimanche prochain, 1ère plongée sur une épave, par 30 à 35 mètres de fond !!!!! Youpi ! Encore une nouvelle expérience !!!!!