Les différentes coiffes traditionnelles en Martinique, (appelées aussi têtes) et leur signification

DSC_0156

Le port du chapeau étant interdit au temps de l'esclavage à la Martinique, les affranchies, apprenaient à nouer leur foulard en madras afin d'en faire une véritable coiffe. La façon de nouer et le nombre de pointes de la coiffe révèle la disponibilité amoureuse de la personne qui la porte.

  1. une pointe signifie "coeur à prendre"

  2. deux pointes, "déjà prise, mais la chance peut sourire aux audacieux"

  3. trois pointes, " femme mariée, coeur définitivement lié par le mariage"

  4. quatre pointes "coeur susceptible d'accueillir encore des amants"

  5. la coiffe moderne, en éventail

  6. la coiffe de cérémonie

J'aime beaucoup ces coiffes. Du coup, je me suis offerte un petit cadeau avant Noël : une petite vitrine contenant les 6 sortes de coiffes trouvées le plus fréquemment. 

DSC_0154

DSC_0155

Aujourd'hui, les jeunes filles ne connaissent plus la signification des noeuds de leur coiffe de cérémonie.

Antan lontan, les
femmes savaient parler aux hommes rien qu'en ajoutant un noeud à leur coiffe de madras.

"Pa bizen palè", (pas besoin de parler), les hommes comprenaient le langage des nœuds…

C'était bien commode, finalement !!!!!