mon_petit_mari4ème de couverture :

" Mon père m'a donné un mari, mon Dieu, quel homme, quel petit homme, qu'il est petit... " Et si le refrain devenait soudain réalité ? Léon, jeune médecin, a épousé une femme plus grande que lui, la plantureuse Solange dont il est fou amoureux. Il doit se hisser sur les pieds pour l'embrasser. Le couple s'aime, brave les moqueries et affiche fièrement sa différence. Hélas, dès le premier enfant qui leur naît, un phénomène étrange se produit : Léon a l'impression que sa femme grandit encore. Que se passe-t-il ? Est-ce la taille de Solange qui augmente ou la sienne qui diminue? Est-il condamné, une fois son devoir conjugal accompli, à devenir le passager clandestin de son propre foyer, avant de disparaître progressivement ? Mon petit mari est une fable tendre, cruelle, sur le mariage et la paternité. L'auteur brocarde en riant les derniers jours du mâle dominant.

Mon avis :

Une histoire, ou plutôt une fable assez drôle. Un mari qui rétrécit à la naissance de chacun de ses enfants, cela entraine inévitablement des situations loufoques : il se déplace dans la petite voiture-jouet de ses enfants, ou dans l'avion télécommandé etc.... C'est un livre très "imagé" et le "male dominat" en prend pour son grade !!!! (une fois n'est pas coutume) Ce livre se lit très vite et on passe un agréable moment.