CV_de_DieuPrésentation de l'éditeur :

Le ciel était fini, la terre était finie, les animaux étaient finis, l’homme était fini. Dieu pensa qu’il était fini aussi, et sombra dans une profonde mélancolie. Il ne savait à quoi se mettre. Il fit un peu de poterie, pétrit une boule de terre, mais le cœur n’y était plus. Il n’avait plus confiance en lui, il avait perdu la foi. Dieu ne croyait plus en Dieu. Il lui fallait d’urgence de l’activité, de nouveaux projets, de gros chantiers. Il décida alors de chercher du travail, et, comme tout un chacun, il rédigea son curriculum vitae...

Mon avis :

Alors là , GROS coup de coeur !!! C'est en me rendant à la bibliothèque  que je suis tombée, vraiment par hasard sur ce livre. Le titre m'a interpelée, et apiqué ma curiosité.  J'avais un peu de temps devant moi, et j'ai ouvert la première page. Je n'ai quitté la bibliothèque que lorsque le livre a été terminé .

Bon, ok, il n'est pas très long, il est très aéré...On le lit en moins d'une heure.  Mais qu'est ce que j'ai rigolé ! J'ai vraiment adoré ce livre ! Humour parfois noir, situations burlesques, loufoques....C'est délicieux à lire !!! Bon, je préviens tout de suite que ceux qui estiment qu'il ne faut pas plaisanter avec la religion feraient mieux de s'abstenir de lire ce livre, sous peine d'être quelque peu "outrés " ou choqués... En revanche, vous pouvez être croyant et pratiquant, et doté d'humour, auquel cas, ce livre vous fera aussi sourire. Ce n'est pas, à mon sens , un livre blasphématoire. Je crois même que JL Fournier est, lui même très croyant !!!

Dieu est mis en situation d'entretien d'embauche. En effet, il s'ennuie et décide de descendre sur Terre pour postuler dans une grande entreprise.  Il fallait y penser, non? Et son CV, long comme le bras est épluché par le directeur du personnel. Dieu doit alors se justifier sur ses actions, ses choix, ses créations etc.... hilarant ! On lui fait passer des tests, on le somme de s'expliquer sur certaines décisions (les guerres, les maladies, la mort, le feu etc...), on épluche son casier judiciaire, on le teste sur ses connaissances en latin...etc...

J'avais déjà beaucoup aimé "où on va , papa? de JL Fournier, mais là, vraiment, je me suis éclatée. Le CV de Dieu est un livre plus "léger" que "Où on va papa?"  A lire et à relire, sans modération. (j'avais également lu "Il a jamais tué personne, mon papa", du même auteur, mais là, le charme et la magie n'avaient pas vraiment opéré)

Quelques extraits :

Extrait 1 :

- (Dieu) Que voulez-vous, ce n’est pas de ma faute si vos semblables sont cons et si le feu leur brûle les doigts.
- (le recruteur) Est-ce qu’il ne fallait pas plutôt créer des arbres ininflammables ?
Dieu commence à s’énerver.
- C’est vrai, j’aurais dû faire des arbres en amiante, et pourquoi pas aussi des arbres mous au bord des routes, (…) »

Extrait 2 :

Extrait du casier judiciaire de Dieu :
Auteur de publicités mensongères. Abandon de son fils et, par conséquent, déchu de ses droits paternels .

Extrait 3:

- Mais il est mort, mon petit Wolfgang, gémit Dieu.
- La faute à qui ? C’est pas les chasseurs quand même ?
- Dieu cueille les plus belles fleurs de son jardin, déclare Dieu sentencieusement. [...]
- Quel rapport avec la mort de Mozart ?
- C’est une allégorie, pour signifier que ce sont les plus doués qui meurent les premiers. Ça console les proches, ils sont flattés de penser que leur défunt n’était pas le dernier des cons.
- Ça fait une belle jambe à la jeune veuve, et puis c’est un coup à donner des complexes à tous les vivants.
- Les vivants, ils vivent, ils n’ont pas à se plaindre.
- Alors quand on est très con, on ne meurt pas ?
- Si, on meurt, mais plus tard.
- Ça veut dire que les vieux sont des cons ?
- Exact.
- Alors pourquoi on dit “un vieux con” ?
- On ne devrait pas, c’est une faute de français, un pléonasme.
- Mais vous ?
- La question ne se pose pas, je suis immortel.

Extrait N°4 :

- (le recruteur) Traduisez en latin « Je suis infiniment bon »

....
Dieu, pris de fou rire, n’a pu effectuer l’exercice.

Extrait N°5:

Le recruteur : C'est vous qui avez inventé l'eau froide?
Dieu : Oui, c'est moi.
Le recruteur : Et l'eau chaude, c'est vous aussi?
Dieu : Oui, c'est moi aussi. Mais n'essayez pas de me faire dire que je n'ai pas inventé l'eau tiède.

*****************

J'espère que ces quelques extraits vous auront donné envie de lire ce livre si drôle et si plein d'esprit !  Bonne lecture à tous !