adieu_berlinPrésentation de l'auteur :

Rita grandit a Berlin auprès de Sidonie, sa belle.-mère qu'elle aime tendrement. Son père, souvent absent, ne lui apporte que le confort matériel. Après l'arrivée au pouvoir de Hitler, il quitte Sidonie, que sa confession juive met en danger. Rita préfère rester avec sa mère d'adoption. Ensemble, elles décident de fuir au Maroc où vit une partie de leur famille. Le jour même de leur départ, Sidonie est arrêtée par la police nazie. Mais Rita ne renonce pas : une carte postale de Marrakech dans la poche et toute sa fortune cachée dans la doublure de ses vêtements, elle réussit à passer la frontière française. A Strasbourg, elle rencontre Gabriel, un Allemand recherché par les nazis qui survit en trafiquant de faux papiers. La peur et l'espoir vont jeter sur les routes de France ces deux solitudes que tout oppose... Une magnifique histoire d'amour entre deux êtres épris de liberté que seuls les hasards de l'Histoire pouvaient réunir.

Mon avis :

Je ne suis pas particulièrement fan des romans historiques, en général. Mais là, mon amie Catherine m'a prêté ce livre en me disant : "Lis le, il est bien, et tu verras si Morgane peut le lire ou pas". Au départ, j'étais un peu rétissente : encore une hiostoire se déroulant pendant l'époque nazie. Bof bof bof... Mais une fois le livre ouvert, je n'ai pu le reposer qu'une fois terminé.

Le roman est écrit à deux voix . Tantôt c'est Rita qui raconte, tantôt c'est Gabriel. L'histoire commence à Berlin, au début de la seconde guerre mondiale, et Rita et Gabriel, pour des raisons très différentes veulent fuir l'Allemagne. Ces deux êtres , qui n'auraient jamais dû se rencontrer, vont s'aider, se soutenir et s'aimer. On les suit, dans leur fuite à travers la France et on espère qu'ils vont réussir à rejoindre la zone libre. Bien sûr, sur le chemin, ils font quelques mauvaises rencontres, qui leur compliquent les choses, mais ils avancent, poussés par une force invisible (l'instinct de survie ?)

Cette histoire est intéressante, le livre est bien fait, l'écriture est  fluide. Je pense que je le conseillerai à Morgane. Mais pour appréhender cette époque historique, je pense qu'il serait bien qu'elle lise aussi (et surtout) "un Sac de Bille" de Joseph Joffo, livre qui m'avait particulièrement touchée et émue quand j'avais l'âge de Morgane.