RacinesQuatrième de couverture :

" Sous la lune et les étoiles, seul avec son fils, Omoro procéda au dernier rite de l'imposition du nom. Il marcha jusqu'aux confins du village, et là, élevant le petit en lui tournant le visage vers le ciel, il murmura tout doucement : " Regarde, cela seul est plus grand que toi ". " Alors qu'il ramassait du bois pour en faire un tambour, le fier Kinté, fils d'Omoro, est capturé par des toubabs qui l'envoient récolter le coton de l'autre côté de l'Océan, en Virginie. Le destin de sa race est scellé : ses descendants seront esclaves de père en fils, humiliés, battus, vendus au plus offrant, séparés de ceux qu'ils aiment. En faisant revivre son aïeul et sa lignée sur sept générations, l'auteur retrace l'histoire terrible, déchirante et véridique de ses ancêtres africains. Une immense saga.

Mon avis :

Ce livre est bouleversant. Je ne l'avais pas encore lu et je suis vraiment contente d'avoir comblé cette lacune. Au départ, l'histoire se déroule en Gambie, avec la naissance de Kounta Kinté. On suit les premières années de sa vie, on découvre la culture Africaine, les rites d'initiation de son village, et la vie heureuse qu'il mène auprès des siens. Cet équilibre et cette vie paisible chavirent le jour où, alors qu'il part chercher du bois pour se fabriquer un tambour, il est enlevé par des "toubabs". Le récit bascule alors dans l'horreur : la traversé de Kounta Kinté et les supplices qu'il endure m'ont bouleversée. J'ai ressenti un terrible malaise et j'ai souffert pour Kounta Kinté et pour tous ses compagnons d'infortune. J'ai été horrifiée et choquée par les conditions de traversée, sur les bateaux négriers. Je savais plus ou moins comment cela se passait, car les livres d'histoire en parlent, et de nombreux musées en Martinique évoquent l'esclavage et le commece triangulaire, mais A.Haley décrit ces moments avec une telle précision que c'est à la limite du soutenable... Quelle cruauté ! Quelles ignominies ont été commises! Et quelle injustice ! J'ai beaucoup pleuré à la lecture de ce livre. Malgré tout, il me semble important de le lire, voire incontournable, afin de bien comprendre l'histoire de l'esclavage. On ne ressort pas de la lecture de ce livre "indemne" ! Ce livre m'a marquée au plus profond de moi

Tout au long du récit, on suit d'abord Kounta Kinté, puis sa fille, puis son petit fils etc.... jusqu'à l'écrivain Alex Haley, descendant de Kounta Kinté "l'Africain". Le récit des vies de ces 7 générations est vraiment bouleversant, émouvant, fort, violent, et profondément marquant.  Ce qui est fort, dans cette histoire, c'est le besoin de cette famille de se rattacher à son identité, à ses racines, à son histoire.  Kounta Kinté explique à sa fille Kizzy d'où il vient, comment il est arrivé aux USA, il lui enseigne quelques mots dans son dialecte et il insiste pour que Kizzy n'oublie jamais ses "racines" africaines. Le jour où Kizzy a un fils, Georges, elle lui raconte l'histoire de Kounta Kinté l'Africain. A son tour, George, devenu père, raconte à chacun de ses enfants l'histoire de leur ancêtre. Et ainsi, la tradition se perpétue à travers les générations, jusqu'à ce que ça arrive à Alex Haley. Ce dernier, intrigué par cette histoire de "l'africain"  se lance dans 12 années de recherche avec le peu d'éléments qu'il possède : le nom de Kounta Kinté, et quelques mots d'un dialecte qu'il ne connait pas. Ses recherches finissent par être fructueuses et il retrouve le village dont il est originaire ! Poignant ! Inoubliable ! 

Je n'oublierai pas ce livre de sitôt ! Et je le conseille à tous ceux qui ne l'ont pas encore lu. Ames sensibles, prévoyez les mouchoirs près de vous....

Un film, ou plutôt une série retraçant de façon très fidèle cette histoire, a été réalisée par Alex Haley en 1977.