Encore une fois, me voilà ravie par le choix de poème que la maîtresse de Lilian a proposé à ses élèves. C'est une poésie sur la Martinique. Et......les vers forment les contours de la Martinique. Voici ce poème :

DSC_0626

(j'ai peur que ce soit difficilement lisible, donc, je remets le poème ci-après, sans la forme de la Martinique)

Cette terre

Cette terre

Cette île qui est

Mienne, tienne, nôtre

Cette terre qui est

La mienne, la tienne, la nôtre

Ce terroir fait de sable

De soleil, de volcan

Colosse aux pieds d'argile

Saura - t - il résister

Aux multiples assauts

Chaque jour répétés

De quelques inconscients

Ignorants prédateurs ?

Ton sable blanc ou noir

Livré aux chiens errants

Tes rivières jadis propres

Réceptacles aujourd'hui de détritus divers

Ta forêt, magnifique réserve de chlorophylle,

Ta mangrove à la fois

Nidatrice, protectrice et nourricière

Tes fonds marins aux coquilles nacrées

Tes sites chargés d'ans et d'histoire

Sauront  - ils résister

Aux assauts du progrès ?

Oui, si tu le veux, Ami

Car cette terre est tienne.

De cette terre si riche

Sois le premier gardien

Sois le veilleur de jour

Sois le veilleur de nuit

Protège - la

Des agressions de tes concitoyens

Apprends à tes enfants

A conjuguer sans cesse

Les verbes respecter, protéger, embellir

Sauvegarder, aménager, assainir

Aimer, préserver et défendre,

Il en est encore temps

Demain

Il sera

Trop tard.

            Roland Jean-Baptiste-Edouard,