balRésumé :

En France, à la fin du XIXe siècle, deux soeurs, Adélaïde et Donatienne, sont ouvrières. Installées dans deux villages sur chaque rive de l'Isère, Romans et Bourg-de-PéageBourg-de-Péage, l'une fabrique des chaussures, l'autre des chapeaux.  Mais à l'âge où l'on découvre l'amour, elles deviennent soeurs ennemies en s'éprenant toutes deux du même homme : Calixte Royer, qui rêve de conquérir le Paris de la mode. Dans ce conflit, Adélaïde l'emporte et épouse Calixte, que Donatienne ne cessera d'adorer toute sa vie, désespérément, malgré une réussite exemplaire. Au soir de leur vie, à Venise, où les a conduites le déroulement fabuleux de leurs destinées dans le monde de la mode, Adélaïde et Donatienne laissent enfin s'ouvrir leur coeur et parlent de cet homme qui, seul, a compté dans leur vie.

Mon avis :

Lorsque j'ai eu la grippe, le mois dernier, j'étais en "panne" de livre. Mon amie Catherine a eu la gentillesse de me prêter celui-ci.  C'est un livre qui se lit très facilement. On y suit une famille sur plusieurs générations, dans le milieu des chapeaux et des chaussures. Il y a de l'amour, des drames, des passions, des déchirures, et des personnages au caractère bien trempé. On s'attache aux uns, on maudit l'étroitesse d'esprit des autres.... Personnellement, j'ai adoré ce livre. J'ai été attendrie par Donatienne, et irritée par l'égoïsme et l'arrogance de sa soeur Adélaïde.... J'étais tellement plongée dans le livre, que j'éprouvais réellement ces sentiments à l'égard des personnages du livre....Était-ce dû à la fièvre provoquée par la grippe??? Je ne sais. Mais j'ai passé un très agréable moment de lecture avec ce livre. Merci Catherine...  J'ai juste été un peu été déçue par la fin (que je ne dévoilerai pas ici au cas où l'un ou l'une d'entre vous veuille le lire) mais globalement, cette histoire m'a emballée... A lire, avec ou sans la grippe........ ;-)