(article modifié dimanche 25 janvier)

Klauss est en ce moment dans le Sud-Ouest

1.000.000 de foyers sans électricité, des rafales record de 170 Km/h....

La violente tempête Klauss traverse actuellement le Sud-Ouest. Elle se déplace très rapidement vers l'est puis l'est-sud-est, sans perdre d'énergie. Cette tempête est aussi intense que Martin en 1999. Le point heure par heure.

63badb3876

Je pense à toutes les personnes qui habitent dans ces régions...Je vous souhaite bon courage!

J'ai pu avoir des news de mon amie Anne, qui est dans le Gers...La situation a l'air assez apocalyptique : plus d'électricité (donc plus de chauffage), vents violents, arbres arrachés et tuiles qui s'envolent. Il parait que ça fait peur....

A suivre !

Edit du 25 janvier :

Dans les Landes, deux automobilistes sont décédés par des chutes d'arbres sur leur véhicule et à Saint-Vincent-de-Tyrosse, un homme de 78 ans a été percuté par un débris volant entre sa maison et sa grange. En Gironde, une septuagénaire sous assistance respiratoire est décédée à la suite d'une coupure de courant.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, un homme de 52 ans a été grièvement blessé par la chute d'une plaque de tôle et son pronostic vital est engagé.

Dans l'Aude, sept personnes ont été blessées dont un pompier grièvement atteint aux jambes.Le dispositif d'alerte rouge, qui touchait samedi matin neuf départements en raison de la tempête a été levé samedi soir.

"Le massif forestier aquitain a été fortement touché" par cette "tempête exceptionnelle, dont les proportions sont comparables à celle de 1999", avec des vents violents à plus de 170 km/h, a indiqué le préfet .

"Nous n'avons jamais enregistré de valeurs aussi fortes depuis que les relevés existent", a indiqué Patrick Galois, ingénieur prévisionniste à Météo France.

Le président Nicolas Sarkozy sera dimanche en Gironde, accompagné des ministres Michèle Alliot-Marie (Intérieur) et Michel Barnier (Agriculture) ainsi que des secrétaires d'Etat Dominique Bussereau (Transports) et Chantal Jouanno (Ecologie).

De Biarritz à Bordeaux, de nombreux véhicules en stationnement se sont retrouvés ensevelis sous les gravats de murs écroulés ou sous des arbres qui ont cédé au vent.

La tempête a également fait ployer de nombreux pylônes électriques privant toujours d'électricité samedi soir, selon ERDF (Electricité Réseau Distribution France), quelque 1,3 million de foyers dans cinq régions de la moitié sud de la France.

Enfin près de 800 voyageurs, bloqués samedi dans des trains paralysés par la tempête en Gironde, dans les Landes, dans le Lot-et-Garonne et dans les Pyrénées-Atlantiques, ont été hébergés ou acheminés par bus par la SNCF, a-t-on appris auprès de la SNCF.

Le trafic ferroviaire ne devrait pas revenir à la normale samedi, "compte tenu des nombreuses chutes d'arbres sur les voies", a indiqué la SNCF.

"Nous avons mobilisé tous les moyens qui sont à notre disposition" avec "plus de 5.500 personnes au travail", a souligné le Premier ministre François Fillon au Centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (COGIC), le centre névralgique de la Sécurité civile installé en banlieue parisienne.

Les 26 et 27 décembre 1999, deux tempêtes meurtrières avaient frappé le Nord et l'Ouest de la France, provoquant la mort de 92 personnes et des dégâts matériels estimés à des dizaines de milliards de francs.

_______________________

Dans mon village de Gragnague, il n'y a plus d'électricité. Le toit en tole de la grange voisine s'est envolé.

Chez Anne, dans le Gers, toujours pas d'électricité ce matin, beaucoup d'arbres par terre et la toiture qui a bien bougé.

_________________________

Pendant ce temps,  mes parents (qui ne sont pas actuellement dans le sud ouest) profitent pleinement de leur vie Guadeloupéenne. se débrouillent tant bien que mal avec la dure grève qui sévit là bas.

En effet, depuis le 20 janvier, une grève générale paralyse complètement l'île.

Depuis cinq jours, les 115 stations-service de l'île sont fermées. Seuls les clients prioritaires figurant sur une liste de professions établie par la préfecture ont accès le matin aux sept stations-services réquisitionnées. Des écoles, magasins et centres commerciaux ont aussi fermé leurs portes.

Par ailleurs, la distribution d'électricité et d'eau potable est fortement perturbée. EDF, confrontée à une baisse d'environ 70 % de sa production, opère en effet des délestages tournants qui privent environ 20.000 foyers d'électricité durant deux heures chaque jour. La Générale des Eaux indique pour sa part que des «actes de malveillance perpétrés sur le réseau» interrompent la distribution d'eau.

8 000 manifestants à Pointe-à-Pitre 

A Pointe-à-Pitre, la grogne monte. Environ 8 000 personnes selon la préfecture, plus de 10 000 selon des journalistes, ont manifesté samedi «contre la vie chère». Tout au long d'un parcours de plusieurs kilomètres, ils ont scandé en chantant «La Gwadloup sé tan nou, la Gwadloup a pa ta yo : yo péké fè sa yo vlé an péyi an-nou» (La Guadeloupe nous appartient, elle ne leur appartient pas: ils ne feront pas ce qu'ils veulent dans notre pays). Aucun incident n'a été signalé.

J'espère que mes parents et beaux parents ont encore des conserves, des réserves d'eau, et des bougies et de la patience....... Le soleil, la mer et la plage, elles, ne sont pas en grève ! YOUPI !!!!!!!  Bon courage , quand même à vous !!!!