images                  images2    

Sur un modèle semblable au Ticket-Restaurant ou aux chèques vacances, le Ticket-Psy a été créé à l’automne et certaines entreprises y ont déjà recours, notamment dans le secteur de la finance. Un carnet, donné par le médecin du travail qui garantit l’anonymat, donne droit à dix séances entièrement remboursées chez un psychologue ou un psychiatre. Les spécialistes mettent cependant en garde contre le risque que les entreprises se donnent ainsi simplement bonne conscience.

En effet, j'entendais ce matin à la radio,un psy parler de cette initiative. Il disait qu'on doit distinguer deux cas :

  • Le salarié a réellement besoin d'un soutien psychologique. Dans ce cas, 10 séances ne suffiront pas....et le salarié devra donc soit abandonner la thérapie engagée soit continuer et payer lui-même les séances....Et c'est tout bénef pour les psys qui vont par ce biais acquérir une nouvelle clientèle.....

  • Le salarié n'a pas réellement d'un besoin d'un soutien psychologique, mais juste de se sentir "déstressé": Dans ce cas, 10 séances ne servent à rien, et c'est de l'argent jeté par les fenêtres. Et 10 jours de vacances feraient le même effet. Donc au lieu de ces 10 tickets-psy, il vaudrait mieux payer 10 jours de vacances au club med au salarié stressé.......

Pourquoi en est-on arrivé à la création d'un ticket-psy?

44% des français apparaissent stressés et 57% travaillent dans l’urgence. 9 cadres sur 10 plus « malheureux » qu’il y a 10 ans. Or le stress est un facteur aggravant de l’absentéisme de l’ordre de 10 à 20% environ. Par ailleurs, selon une étude du CRECI en 2004, les 2/3 des cadres français sont demandeurs d’écoute et d’attention.

42% des salariés en France estiment l’ambiance de travail comme mauvaise et 23% se déclarent être en situation de harcèlement moral. La violence au travail touche 5% de la population active et 6% dans les administrations publiques .

23% des salariés français ont eu des arrêts de travail à cause du stress. Plus de 50% des « journées perdues » sont causées par le stress. Le stress au travail est la première source d’arrêts maladie.

D’ici 2020, la dépression nerveuse sera la principale cause de travail perdu et la deuxième cause d’invalidité, suivant de près les maladies cardio-vasculaire.

62% des entreprises de plus de 50 salariés affirment être confrontées à des problèmes avec leurs salariés sur l’alcool

D’après les statistiques nationales allemandes, les arrêts de travail pour causes psychologiques ont crû de 74% en 8 ans, soit un rythme annualisé d’environ 7% par an.

Mais où va-t-on??????????????????

Ticket-psy, mode d'emploi

Qui sont les personnes concernées ?
Toutes celles qui ressentent un mal-être ou des troubles psychologiques, qu'il soient liés aux conditions de travail ou totalement personnels.
A condition que votre employeur ait souscrit à ce service (renseignez-vous auprès de votre CE).

A qui s’adresser pour obtenir un carnet de tickets psy ?

A la médecine du travail. C’est elle qui est habilitée à délivrer le carnet, sur simple demande et sans diagnostic préalable. Ce geste reste totalement anonyme puisqu’il ne passe ni par le DRH ni par la direction. Cependant, l'entreprise reste libre de définir son propre mode de distribution, à condition d'en informer clairement ses employés.

Combien ça coûte ?

En théorie, rien puisque l’employeur doit prendre en charge à 100 % la consultation de 90 €. En réalité, selon les cas, ce taux varie de 80 à 100 %. C'est alors à vous d’apporter le complément monétaire directement au psychothérapeute à la fin de la consultation.

Comment choisir un psy ?

On ne choisit pas ! Un numéro vert sur le carnet renvoie vers un service qui vous attribue un psy (parmi une sélection de 20 à 25 thérapeutes) en fonction de la proximité géographique avec votre lieu de travail ou votre domicile. Toutefois, si ce médecin ne vous convient pas, vous avez la possibilité d'en changer à tout moment.

Et après ?
On ne peut bénéficier du carnet psy qu'une fois !

Si les consultations offertes par le carnet (5 à 10 tickets, selon l'option choisie par l'entreprise) n'ont pas suffi pour résoudre les troubles, vous pouvez bien sûr continuer la thérapie, mais à vos frais cette fois-ci...

Je vous laisse méditer sur cette nouveauté "marketing" qui me fait quelque peu ....sourire.......Et qui a pour principal "risque" de banaliser la démarche d'aller voir un psy. Ce n'est pas quelque chose d'aussi annodin que d'aller au resto ou de partir en vacances...... (je précise que ticket-psy est une marque déposée et qu'une entreprise privée a créé ce concept....)

Bien sur, j'attends vos remarques sur ce sujet, avec impatience....