Comme je vous l'avais annoncé dans mon précédent post, hier soir, nous sommes sortis au cinéma. Nous sommes allés voir : Australia. Si vous cherchez sur internet des critiques, ça va de "film absolument magnifique" à "c'est une véritable merde"

Synopsis :

Fin des années 30.
Lady Sarah Ashley, une aristocrate anglaise hautaine et renfermée, arrive au coeur des paysages sauvages du Nord de l'Australie pour y rejoindre son mari qu'elle soupçonne d'adultère, et qui tente - sans succès - de vendre l'immense domaine qu'ils possèdent sur place : Faraway Downs.
Elle ne tarde pas à découvrir que l'exploitation est au bord de la ruine et menacée par son propre contremaître, Neil Fletcher, un homme sans scrupules de mèche avec un puissant éleveur, prêt à tout pour précipiter la chute du domaine et s'en emparer.
Pour sauver Faraway Downs, Sarah n'a pas d'autre choix que de s'allier à un "cow-boy" local un peu rustre connu sous le seul nom de "Drover", et de parcourir avec lui des milliers de kilomètres à travers les terres aussi magnifiques qu'inhospitalières du pays afin de mener jusqu'à Darwin 1500 têtes de bétail.
Peu à peu transformée par la puissance et la beauté des paysages, touchée par la rencontre d'un jeune aborigène orphelin, Sarah découvre des sentiments qu'elle n'avait jamais éprouvés jusqu'alors.
Au terme de leur périple, la seconde guerre mondiale a rattrapé l'Australie, et la ville de Darwin doit désormais faire face aux bombardements japonais.
Pour la première fois de sa vie, Sarah sait pour qui et pour quoi se battre, et est prête à tout pour sauver ce qui compte désormais pour elle.

19011393_w434_h_q80

Bon, il faut dire que je suis assez bon public pour ce genre de film : de bons acteurs, des paysages absolument somptueux, une histoire d'Amouuuuuuuuur comme je les aime, sur fond historique.... Bref, le cocktail idéal pour passer une excellente soirée. Ca donne vraiment envie d'aller en Australie, pour admirer ces paysages grandioses....Et puis, on y parle des aborigènes, de la magie.... L'enfant qui joue dans le film est beau comme tout. Il émane de ce film une douce poésie... je n'ai pas vu le temps passé.

Et ce matin, nous avons amené les enfants voir "Les contes enchantés" car ce film passait dans la salle Juliette Gréco (salle de spectacle située à 50 mètresde la maison, et projetant des films à prix défiant toute concurrence...)

19000540_w434_h_q80

Alors là, qu'est ce que j'ai rigolé.... Autant, la veille, devant "Australia", j'ai beaucoup pleuré, autant là, j'ai beaucoup rigolé et ça fait du bien....Et je n'étais pas la seule  à rire dans la salle, je peux vous l'assurer..... Un excellent moment en famille.  Qui n'a pas révé de voir les histoire qu'il se raconte devenir vraies....hihihi. Bon, ce soir, j'essaie.....