6 mois .....  soit 182 jours.... ou encore  4368 heures ... mais aussi 262 080 minutes.... que Marine nous a quittés....

Peu importe le nombre : que ce soit 6 mois ou 262 080 minutes, l'absence de Marine me plonge toujours dans une profonde tristesse...

On m'avait dit : "Ne t'inquiète pas... il faut bien 6 mois pour que la peine s'atténue" ....

Alors oui, c'est vrai... Aujourd'hui, je vis "presque" comme avant ; je rie, je plaisante, je vis .... Mais pas un jour, pas une heure ne se passe sans que je ne pense à ma douce Marine. Le jour , j'y pense, en regardant ses photos ; je repense à des moments que  nous  avons partagées toutes les deux.... La nuit, j'en rêve. Parfois, ce sont des doux rêves durant lesquels, je la retrouve. Parfois, ce sont de douloureux cauchemars où sa maladie est omniprésente et où de terribles images m'assaillent......

Avec son départ si cruel et si injuste, j'ai senti quelque chose se briser en moi, et je crois que cette "cassure" ne pourra jamais cicatriser. Je ne sais pas trop comment exprimer ce que je ressens au plus profond de moi., mais je ressens profondément que quelque chose s'est brisé... Est-ce une cassure par rapport à l'optimisme que j'ai toujours eu en la vie ? Est-ce une cassure par rapport à la foi que je pouvais avoir avant? Je ne sais pas trop...

Ce que je sais, c'est qu'il y a 6 mois, beaucoup de choses ont changé dans ma tête....

De plus, aujourd'hui, ce que je redoutais est en train d'arriver.... Mes amis, ma famille me parlent de moins en moins de Marine....Le sujet est prudemment évité, contourné....Est ce parce que la mort est un sujet "tabou"? Est ce par peur de réveiller la tristesse chez moi? Est ce par peur de me voir fondre en larme???? Je l'ignore.

Mais malgré tout, j'ai envie de parler de Marine, j'ai envie de l'évoquer tout le temps... je ne veux pas que son prénom soit suivi d'un "blanc" gêné ; je n'ai pas envie qu'il y ait un malaise quand on parle d'elle....

Je veux qu'on puisse parler d'elle librement, sans gène, sans malaise, avec le sourire, mais aussi avec des larmes...

La mort fait peur.... Mais éviter le sujet ne fera jamais disparaitre la mort....

Marine et moi, c'était ça :   Marine et Sandy en photo

Marine, tu me manques............Je ne t'oublie pas...... Je t'aime......