La grammaire est une chanson douce

La grammaire est une chanson douce de Erik Orsenna

Les chevaliers du subjonctif (suite de "la grammaire est une chanson douce)

Je viens d'achever ces deux livres. Quel voyage ! L'histoire commence dans une classe d'école pendant un cours de grammaire, et d'un coup, on se retrouve transporté sur une île où l'on rencontre des tempss, des mots, des verbes.... Plein de charme et de poésie, ce plaidoyer en faveur du français est à lire pour le plaisir des mots.

J'aime bien certains passages : notamment dans "les chevaliers du subjonctif", la jeune fille passe de l'île de l'indicatif à l'île du subjonctif. Et sur cette île, de nombreuses questions se posent :

- Il est vrai que notre subjonctif n'est pas toujours très logique.
.......
- Tu veux des exemples? J'en ai 10 en mémoire. Pourquoi dit-on : "Crois-tu qu'il vienne? et "Tu crois qu'il vient?" Pourquoi le subjonctif dans le premier cas et l'indicatif dans le second? Pourquoi dit-on "Je crois qu'il vient" (indicatif) et "Je ne crois pas qu'il vienne"(subjonctif)?
- Tu me donnes une idée! Voilà ce qu'on va leur balancer aux Québécois, une étude bien salée sur l'interrogation et la négation....

Sur ce, je vous laisse méditer à ces quelques questions... hihihi !!! et bonne lecture si vous avez envie de vous y plonger... Vous ne le regretterez probablement pas !!!