coquillageLors de notre dernier séjour en Guadeloupe, nous avons visité le musée du coquillage. La visite guidée est faite par le maître des lieux, un véritable passionné et collectionneur : un «conchyophile». La collection présente plus de 3000 coquillages, une vitrine étant réservée à ceux de la Guadeloupe.

Ce qui nous a le plus
surpris, lors de cette visite, et qui a beaucoup intéressé les enfants ...c'est qu'il existe des "coquillages tueurs" !!!! (On en voit quelques uns sur la photo).
C'est leur i
nstinct de survie qui peut les rendre tueurs. Leurs piqûres sont alors mortelles ou paralysantes.

Les coquillages tueurs font partie de la fam
ille des cônes. Des quelques 500 à 600 espèces de cônes répertoriées dans le monde, seule une vingtaine est dangereuse. Il s'agit principalement d'espèces molluscivores et piscivores, leur venin devant être assez puissant pour mettre à mal des proies de taille importante et capables de se défendre.

L'aire de répartition des cône
s venimeux s'étend dans toute la zone Indo-Pacifique. La seule espèce de Méditerranée, Conus ventricosus, déclinée en autant d'appellations que de régions où on la collecte, est totalement inoffensive. Quant à la région Caraïbe, aucune trace d'une quelconque venimosité des cônes qui y sont représentés n'a jamais été révélée. Ce qui, en l'occurrence, ne permet pas de conclusion hâtive, de nouvelles espèces étant découvertes chaque année. Les cônes, non content d'offrir des coquilles somptueuses, nous réservent peut-être encore des surprises.

Prudence donc ! Mais, soyez rassurés, la majorité
d'entre eux ne représente aucun danger. Et, dans les eaux turquoise de la Guadeloupe et au bord de la méditerrannée, pas de risque ! Nous voilà rassurés............

Pour plus d'infos sur ces coquillages, cliquez
ici